France
Sud-Ouest

Cosse-Maisonneuve

Vigneron
Mathieu Cosse & Catherine Maisonneuve

C’est en 1999 que Catherine Maisonneuve et Matthieu Cosse s’installent sur les coteaux de Lacapelle-Cabanac, le long du Lot. Grand, baraqué, Matthieu est un ancien joueur de rugby diplômé de la faculté d’œnologie de Bordeaux. Catherine, à l’esprit vif et l’humour bien aiguisé, est également formée en viticulture et œnologie et débarque alors du Château Léoville Las Cases. Leur but : élaborer à partir d’un grand cépage, le malbec, sur un grand terroir, Cahors, des vins empreints de finesse et d’élégance, à la fois structurés, profonds et digestes.

Méticuleux et passionnés, ils travaillent avec respect de la biodiversité et de l’intégrité des sols. Sans labour ni griffage, la vie souterraine permet alors aux pieds de vignes de se développer sainement, alimentés par les oligo-éléments mis à leur disposition par les milliards de bactéries habitant chaque mètre cube de terre. Chez Catherine et Matthieu, le vin se fait surtout à la vigne dont le travail est assuré en biodynamie depuis les débuts.

La recherche de pureté, la vision holistique de Catherine Maisonneuve et Matthieu Cosse, leur respect de la vie, de la vigne et du vin, leur permet de faire du Cahors un vin raffiné, élégant, sans aucune rusticité, incarnant ainsi le renouveau de l’appellation.

Des cinq hectares du départ, des vignes qui avaient alors la quarantaine d’années, le vignoble s’est agrandi pour en englober maintenant vingt-huit en trois lieux distincts. La vendange des raisins bien mûrs est toujours manuelle et triée avec soin. Les vinifications, séparées par terroir, se font lentement grâce aux levures indigènes, sans remontage ni filtration. Les élevages en barriques, fait avec délicatesse, gardent le fruit en avant-plan.

Sur le site d’origine, les éboulis calcaires de Lacapelle-Cabanac, on retrouve une majorité de malbec mais aussi un peu de merlot et de tannat. C’est là qu’on produit les cuvées Le Combal, La Fage et Les Laquets. Le Combal est issu des sols les plus drainants du domaine, des sols caillouteux avec des galets de quartz. Cet aspect filtrant permet d’obtenir un vin aérien, étonnamment digeste pour du Cahors. La Fage, avec sa forte proportion d’argile, donne un vin plus dense et structuré, avec un potentiel de garde d’une quinzaine d’années. Les Laquets, sur la partie haute du coteau, en des sols plus calcaires, confère puissance et finesse avec un grand potentiel de garde.

Pour terminer, La Marguerite est une parcelle plantée en 2001 sur une terre en friche, gentiment nommée d’après la dame qui en était la propriétaire. La plantation s’est faite dans un sol d’argiles riches en fer, avec une sélection massale provenant de pieds pré-phylloxériques de malbec dénichés en Touraine. Afin d’optimiser le développement des ceps, on a fait tomber la fleur pendant des années pour en arriver à une première récolte dix ans plus tard, en 2011. Tout a été mis en oeuvre pour que cette microcuvée, plus ou moins 2000 bouteilles par année, donne un vin d’exception, d’une précision, longueur et complexité étonnantes. Le Cahors La Marguerite se classe désormais parmi les meilleurs vins de France, toutes appellations confondues.

Enfin, la recherche de pureté, la vision holistique de Catherine et Matthieu, leur respect de la vie, de la vigne et du vin, leur permet de faire du Cahors un vin raffiné, élégant, sans aucune rusticité, incarnant ainsi le renouveau de l’appellation.

Ses produits
2016
Rouge
France
Sud-Ouest
Cahors
Malbec
Merlot
Tannat
20.70
750ml
2016
Rouge
France
Sud-Ouest
Cahors
Biologique
Malbec
29.40
750ml
2017
Rouge
France
Sud-Ouest
Sud-Ouest
Malbec
22.30
12 x 750ml
2018
Rouge
France
Sud-Ouest
Cahors
45.50
750ml