France
Beaujolais

Jean Foillard

Vigneron
Jean Foillard

P’tit Jean pour les intimes, Jean Foillard voulait faire mécano, mais en tant que fils et petit-fils de vigneron, il reprend la propriété familiale en 1980 en compagnie de sa conjointe Agnès. À l’époque, le Beaujolais inondait le marché de vins sans âme produits à grands rendements. C’est sous le mentorat de Jules Chauvet, œnologue et pionnier des vins naturels, et l’impulsion de Marcel Lapierre que Jean Foillard, suivi de Jean-Paul Thévenet et Guy Breton, adhère à une autre approche: vignes cultivées sans chimie, raisins vendangés à la main à pleine maturité et triés avec soin, macération carbonique, contrôle des températures et vinifications à basse température sans soufre, levurage, chaptalisation ou filtration.

Au début, le quatuor fut la risée des autres vignerons. Les clients ne reconnaissaient pas non plus le Beaujolais dans leurs vins, à une époque où Beaujolais signifiait souvent Beaujolais Nouveau. Malgré les questionnements et les craintes légitimes des débuts, ils continuèrent à avancer dans cette voie. Personne ne se doutait à l’époque que la « bande des quatre » serait à l’origine d’une révolution vitivinicole qui remettrait la région sur la carte des grands vins de France, mais aussi que ces vinifications naturelles connaîtraient un succès aussi étendu qu’aujourd’hui.

P’tit Jean pour les intimes, Jean Foillard reprend la propriété familiale en 1980, loin de se douter qu’il serait, en compagnie de Marcel Lapierre, Jean-Paul Thévenet et Guy Breton, précurseur d’une révolution vitivinicole dans le Beaujolais dont l’influence n’a jamais été aussi palpable qu’aujourd’hui.

Au domaine Foillard, un seul cépage, le gamay, en quelques déclinaisons d’appellations et crus répartis sur 14 hectares. Les vignes de Morgon sont pour la plupart sur la mythique Côte de Py, l’un des plus prestigieux terroirs, avec des sols de schistes et granites désintégrés riches en oxyde de fer et manganèse. Les grappes de vieux pieds centenaires entrent dans la célèbre cuvée 3,14 produite seulement dans les meilleurs millésimes et qui représente la quintessence de l’appellation.

Toujours sur Morgon, la vieille vigne de Corcelette était jadis cultivée par la famille d’Agnès. Âgés de plus de 80 ans, les ceps reposent sur du grès sablonneux en surface, donnant un vin très élégant et aérien. On retrouve finalement la cuvée Eponym sur le cru Les Charmes, le plus haut lieu-dit de l’appellation culminant à 450m.

Enfin, Jean Foillard cultive un hectare en appellation Fleurie, sur du grès rose, ainsi que quelques parcelles ici et là donnant lieu à une cuvée de Beaujolais-Villages.

Le style de Jean Foillard s’exprime dans des vins d’une richesse veloutée, structurés, profonds et complexes, qui se boivent si bien en jeunesse tout en ayant un joli potentiel de garde pour les meilleures cuvées.

Ses produits
2019
Rouge
France
Beaujolais
Morgon
47.75
750ml
2019
Rouge
France
Beaujolais
Morgon
31.25
750ml
2019
Rouge
France
Beaujolais
Beaujolais
25.95
750ml
2019
Rouge
France
Beaujolais
Morgon
50.50
750ml