Partager

Crozes-Hermitage Blanc

2017
Blanc
France
Vallée du Rhône
Crozes-Hermitage
100
Marsanne
36.75 $

Voir plus de formats

750ml
36.75
M'avertir lorsque disponible

On connaît les vins rouges de Crozes-Hermitage qui sont élaborés avec de la syrah. On y fait aussi un peu de blanc à partir de roussanne et de marsanne. C’est ce dernier cépage qui compose à 100% cette cuvée élaborée par le trio de talentueux vignerons François Villard, Yves Cuilleron et Pierre Gaillard qui se trouve derrière «Les vins de Vienne». Élevé neuf mois sur ses lies en fût de chêne français, il offre un nez d’abord timide qui se développe au contact de l’oxygène pour gagner en complexité. Des parfums invitants d’abricot, d’agrumes, de fleur blanche et de miel. La bouche, ample et généreuse, profite d’une acidité fine, presque délicate, qui donne à l’ensemble un équilibre d’école et une buvabilité certaine.

Publication
Le Journal de Montréal, Blogue Les Méchants Raisins
Date

Vinification

En cuves à basse température

Géologie

Roche mère granitique recouverte d'alluvions silicieux ou de galets roulés mélangés à une forte proportion d'argile.

Élevage

9 mois sur lies en fûts de chêne français

Revue de presse

Auteur
Jean Aubry
Publication
Le Devoir
Date

Cette pure marsanne commence à trouver ses aises dans cette cuvée au fruité de poire, d’amande broyée et d’un soupçon de miel où la rondeur de texture s’affiche en équilibre avec l’acidité et la fine amertume. Un beau vin blanc à servir sur les quenelles de poisson, les Saint-Jacques ou la volaille au pot.

Auteur
Nadia Fournier
Publication
Le Guide du vin Phaneuf 2021
Date
Score
3.00/5.00

La couleur dorée annonce un vin riche, gorgé d’un fruit, qui se dessine en bouche sur une trame de fond fumée, grillée et épicée, avec une pointe de réduction (céréales rôties) en finale. Rond et chaleureux, à défaut de longueur. Il faudra prévoir une cuisine copieuse pour faire écho à sa vinosité.

Profil

C’est l’idée de faire renaître le vignoble historique de Seyssuel, parmi les plus réputés à l’époque romaine, mais disparu à la fin du 19e siècle, qui unit Pierre Gaillard, Yves Cuilleron et François Villard au sein du Domaine des Vins de Vienne. La mise en place du projet leur permit également de créer une maison de négoce haute couture afin d’élaborer collectivement des vins d’une multitude de crus de la Vallée du Rhône, s’étant mérités la réputation d’être à la fois gourmands et accessibles tout en répondant bien aux caractéristiques de chaque terroir.