Partager

Costières-de-Nîmes Les Capitelles des Mourgues Blanc

2019
Blanc
France
Vallée du Rhône
Biologique
Costières de Nîmes
31.25 $

Voir plus de formats

750ml
SAQ 13944781
31.25
M'avertir lorsque disponible
Patrick Désy, Le Journal de Montréal, Blogue Les Méchants Raisins, Aug 2022

Avec la mode des vins naturels et légers, on oublie que certains blancs du Sud élaborés soigneusement peuvent donner naissance à de grands moments de dégustation.

C’est précisément le cas avec cet assemblage dominé par le grenache blanc auquel on ajoute de la roussanne et du viognier. Le tout est vinifié et élevé un an en grand foudre. Il en ressort un vin à la robe dorée. Beaucoup d’éclat au nez avec des notes déjà complexes de cire, d’agrume confit, de gingembre et de poivre blanc. C’est surtout en bouche que la magie se manifeste. On sent une matière glycérinée, presque riche, s’articulant autour d’une acidité basse, mais disposant d’amers de grande qualité et d’un fruité qui demeure frais, ce qui laisse une impression d’un vin bien sec, sans lourdeur et d’une étonnante buvabilité. Longue finale savoureuse, certes légèrement capiteuse (le vin affiche quand même 14,5% d’alcool!), où s’entremêlent des tonalités de mangue séchée et de lime. C’est l’essence même de ce que devrait être un grand blanc sudiste. Pas vraiment un vin de piscine, mais plutôt de table. Il a fait un accord magnifique avec le saumon à la cajun. Bref, ça mérite 4 étoiles!

Mourgues du Grès, Les Capitelles blanc 2018, Costières de Nîmes, France

31,25$ - Code SAQ 13944781 – 14,5% - 2,6 g/L – Bio

Auteur
Patrick Désy
Publication
Le Journal de Montréal, Blogue Les Méchants Raisins
Date
Score
4.00/5.00

Vinification

Pressurage en grappe entière.

Géologie

Terroir de galets (le gress) sur des marnes argilo-calcaires.

Élevage

Fermentation et élevage en ½ muids de chêne pendant un an.

Profil

Sine sole nihil - rien sans soleil - voilà la devise inscrite en latin sur le cadran solaire ornant l’un des murs du Château Mourgues du Grès, ancienne propriété agricole des Ursulines de Beaucaire dès le XVIe siècle qui doit son nom aux religieuses appelées « mourgues » en provençal.

Ayant complété des études d’agronomie et d’œnologie, François Collard a repris la propriété jadis tenue par son père afin d’y exprimer la richesse et la pureté du fruit tout comme la minéralité du terroir.

À la vigne comme en cave, tous les gestes posés sont à l’écoute de la nature. Le travail à la vigne est attentif et se fait principalement à la main. La propriété travaillée selon les principes de la biodynamie est certifiée biologique depuis 2014, mais l’engagement écologique s’étend aussi à d’autres choix : proximité des fournisseurs, réduction de l’empreinte carbone, poids des bouteilles et recyclage en font également partie.