Partager

Cahors La Fage

2018
Rouge
France
Sud-Ouest
Cahors
29.55 $

Voir plus de formats

750ml
SAQ 10783491
29.55
M'avertir lorsque disponible
Jean Aubry, Le Devoir, Mar 2021

Cette cuvée issue de l’agriculture biologique ennoblit assurément le grand malbec. Quelques années de bouteille lui auront certes fourni une patine et une ouverture d’esprit, mais il demeure toujours lent à se mouvoir et à se révéler. Robe profonde et bien jeune, arômes

Auteur
Jean Aubry
Publication
Le Devoir
Date

Revue de presse

Bill Zacharkiw, Montreal Gazette, Mar 2021
Auteur
Bill Zacharkiw
Publication
Montreal Gazette
Date

This is an absolute beast, and the most savage incarnation of malbec. I’m not a big meat eater, but tasting this wine makes me want a huge piece of rare, red meat on a plate in front of me. Or even better, duck or deer. At five years of age, this is just starting to calm down from its youthful exuberance. Black fruit, with notes of licorice, spice and a gamy finish. The tannins are totally alive. Not drying, just vibrant, tickling your whole mouth. Give this some fat — it’s begging for it.

Organic.

Grape variety:malbec.

Residual sugar: 1.5 g/L.

Serve at: 18 C.

Drink now-2026.

Food pairing ideas: roast beef, centre cut, with mushrooms.

Patrick Désy, Le Journal de Montréal, Blogue Les Méchants Raisins, Mar 2021
Auteur
Patrick Désy
Publication
Le Journal de Montréal, Blogue Les Méchants Raisins
Date

Un coup de cœur assuré! Le couple Mathieu Cosse et Catherine Maisonneuve produit aujourd’hui parmi les meilleurs vins de cette jolie région du sud-ouest de la France. Les cuvées du domaine sont déterminées par la spécificité des sols. Les vignes de «La Fage» poussent dans des sols argilograveleux et sont cultivées en bio et biodynamie. Le 2016 m’a semblé encore meilleur que le 2015, qui était déjà excellent. Équilibre impressionnant entre la richesse du fruité et la délicatesse tant des parfums que du touché en bouche. Des tanins légèrement granuleux, de la fraîcheur et une longue finale évoquant la cerise, la figue, le balsamique et les épices douces. Potentiel de garde évident, même s’il se laisse boire avec grand bonheur dès maintenant.

Profil

C’est en 1999 que Catherine Maisonneuve et Matthieu Cosse s’installent sur les coteaux de Lacapelle-Cabanac, le long du Lot. Leur but : élaborer à partir d’un grand cépage, le malbec, sur un grand terroir, Cahors, des vins empreints de finesse et d’élégance, à la fois structurés, profonds et digestes.

Méticuleux et passionnés, ils travaillent avec respect de la biodiversité et de l’intégrité des sols. Le vin se fait surtout à la vigne dont le travail est assuré en biodynamie depuis les débuts.