Corbières Carte blanche - 2016
St-Jean de la Gineste
 
Pour commander
Le domaine : Marie-Hélène Bacave représente la quatrième génération de vignerons-éleveurs sur le domaine familial, situé à Saint-André de Roquelongue, à 20 km de Narbonne. Une colline en pentes douces, couverte de genêts, fait face au domaine et a donné naturellement son nom à la propriété : le mot "gineste" en patois languedocien, signifiant "genêts". Le Domaine St-Jean-de-la-Gineste est une jeune entreprise dynamique qui commence déjà à être bien vue par la presse spécialisée européenne.
  Producteur : St-Jean de la Gineste
SAQ (CCNP) : 875252
Catégorie : Spécialité
Couleur : Rouge
Unité : 12
Format : 750 ml
Prix : 18,80 $

Appellation : Corbières
Type de produit : Languedoc-Roussillon
Pays : France
Région viticole : Languedoc-Roussillon
Nom du propriétaire : Marie-Hélène Bacave
Géologie du sol : molasses du quaternaire, argilo-calcaire, galets roulés
Superficie : 15 ha
Encépagement : 50% Carignan, 20% Syrah, 30% Mourvèdre
Age moyen des vignes: 35 ans

Vinification :
Élevage : neuf mois en cuves
Production :

Aspect visuel : couleur d'une grande intensité
Aspect olfactif : très épicé avec des notes animales
Aspect gustatif : charnu et puissant, généreux et charpenté

Accord vin et mets : cuisine robuste et grillades de toutes sortes
Conservation : 5 à 6 ans
  Revue de presse :

«Starts pretty easy with its ripe fruit and silky texture, then the tannins grab hold in the midpalate. Finishes on the meaty licorice note that says to me “carignan.” Dark fruit and full flavoured, authentic, and all for a great price. Serve at 16C. Drink now-2018. Food-pairing idea: steak, lamb chops.»

Bill Zacharkiw, Montreal Gazette, 14 avril 2015

*** Coup de coeur de la semaine «Les vins de cette magnifique région du Languedoc ont parfois tendance à être « chargés », c’est-à-dire riches, puissants, avec des tanins rustiques et des taux d’alcool élevés, ce qui ne facilite en rien l’atteinte d’équilibre. Ce n’est pas le cas ici. Le carignan qui domine l’assemblage à 50%, longtemps boudé, mais parfaitement adapté au climat de la région, n’y est sûrement pas étranger. Le fruit paraît frais et croquant. Des flaveurs de garrigue et de goudron. On joue la carte de l’élégance sans renier ses racines. Mi-corsé et d’ampleur moyenne. Franchise et surtout digeste. On sert autour de 16 degrés. Mariage tout indiqué avec la dinde. »

Patrick Désy, canoe.ca, le 9 octobre 2014

» Imprimer
» Fermer